la perruche a moustache

La Perruche à Moustache




Nom vernaculaire : Perruche à Moustache.
Nom scientifique : Psittacula alexandri. 

Répartition :
Moustache femelleSud est Tibet au sud ouest du Setchouan, nord-est de l'Assam au nord du Yunnan, en Inde. Cette espèce fait parti de la douzaine d'espèces dites Asiatiques. 

Taille : 
35 cm.

Description et dimorphisme sexuel :
Le mâle a la tête gris-bleu, bleu de mer sur le sommet et autour des yeux. Il a une bande frontale noire qui se poursuit jusqu'aux yeux ; il a un large collier noir qui part en dessous du bec jusqu'au bas des joues. L'occiput et la région auriculaire sont bleu-violet. Le mince collier qui commence derrière les oreilles ainsi que tout le dessous du corps sont d'un léger rose bleuté. La nuque est vert clair, le reste du corps, le ventre et les sous-caudales sont verts. Les ailes sont marquées d'une tache jaune à l'épaule. Les sous alaires sont roses ; la queue est verte voilée de bleu. Le bec est noir, la mandibule supérieure est rouge. Les pattes sont grises, les yeux sont noires cerclés de jaunes.
La femelle est plus terne et possède une barre brune derrière les couvertures auriculaires. Son bec est entièrement noir.
Jeunes :
Les jeunes ont la tête verdâtre et ont le bec orange.

A l'état sauvage :
Elle fréquente les forêts de conifères en altitude jusqu'à 4 000 mètres, mais aussi les forêts de plaine. Elle vit dans les cimes des arbres et ne descend au sol que pour manger et boire. Elle est bruyante et se déplace en petites bandes errant en fonction des ressources. Elle se nourrit essentiellement d'écorce de branches, de bourgeons, de noix et d'insectes et fait de gros ravages dans les cultures. Il niche dans une cavité d'arbre, souvent de peuplier, à grande hauteur et la femelle pond entre 2 et 4 oeufs qu'elle couve seule pendant 26 jours. Mais cette perruche n'a pas vraiment fait l'objet d'étude par les ornithologistes, ce qui explique les rares données concernant sa vie à l'état sauvage. 

Elevage :
Moustache mâle et femelle (bleue)Le premier succès d'élevage a été rapporté en 1930 dans l'ouest des Etats Unis. Elle devra vivre en volière métallique et supportera très bien l'hiver, quoique sensible au gel des pattes. Comme les toutes espèces asiatiques, elle ne reproduira pas avant l'âge de 3 ans. En principe, les parents élèvent très bien leurs petits. Le mâle pendant la parade nuptiale se pavane près de sa femelle en lui faisant des courbettes et en poussant de hauts cris. Au début la femelle reste imperturbable et s'envole vers un autre perchoir, plus tard elle acceptera les avances du mâle. Les jeunes restent au nid pendant 50 jours environ et sont très farouches. Pendant la saison de reproduction, le couple est très uni mais après l'élevage la femelle est souvent indifférente au mâle et l'accepte difficilement. De plus, il s'installe une forme de dominance dans le couple, notamment pour l'accès prioritaire à la nourriture pour l'un des deux individus. Il existe une mutation bleue, mais qui n'est pas encore arriver en France à l'heure actuelle, et qui n'existe qu'à quelques exemplaires en Europe. Cette photo n'est donc pas très courante.

Nourriture :
Mélange de graines pour grandes perruches, alpiste, sarrasin, noix, fruits, légumes, graines germées, baies sauvages, pain au lait, vers de farine si le couple l'accepte pour nourrir les jeunes. 

Quelques remarques :
Présenter lui de plus régulièrement des branches fraîches : cela l'empêchera de s'attaquer à la volière, ou du moins limitera les dégâts car, ayant personnellement la structure des abris en bois, et renouvelant 1 à 2 fois par semaine l'apport de branches, cela ne les empêchent pas de décortiquer régulièrement un bout de planche par ci par là. 
Il est à noter aussi que c'est une perruche assez bruyante, qui sait se faire entendre, surtout le matin et quelques peu le soir. Mais j'ai cru constater qu'avec les années, elles se calment (car jeunes elles sont assez nerveuses), et paraissent crier moins.
De par son comportement, elle ressemble plus à un petit perroquet qu'à une grande perruche.
Elle préfère notamment plus se déplacer d'un bout à l'autre de la volière en grimpant le long du grillage qu'en volant, ce qui fait qu'elle n'a pas besoin absolument d'une volière très longue (2 m suffisent).

Quant à son succès de reproduction à domicile, il faudra encore attendre l'année prochaine car les oiseaux n'ont que deux ans. Mais le mâle s'exerçait déjà à la parade cette année et la femelle le stimulait, ce qui est prometteur pour l'avenir.

2 votes. Moyenne 3.00 sur 5.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site