perruche calopsitte

                                               La perruche Calopsitte



Calopsitte perlée (femelle) et blancheNom vernaculaire : Perruche Calopsitte ou Cockatiel
Nom scientifique : Nymphicus hollandicus

Répartition : 
Australie

Taille : 
32 cm

Description :
La calopsitte dans sa couleur sauvage est grise, une large bande blanche traverse les ailes, la queue est gris foncée, le bec est gris, les yeux sont bruns, les pattes sont grises.

Dimorphisme sexuel :
Le mâle est dans la couleur sauvage gris, le front, la huppe, les joues et la gorge sont jaunes, une tâche orange sur les plumes auriculaires. La femelle est moins colorée, la couronne, la huppe et les joues sont jaunes très pâles, le dessous du corps est gris clair ainsi que la queue. Les rectrices sont jaunes barrées de gris.
Jeunes :
Les jeunes mâles ont les rectrices médianes souvent identiques à celle de la femelle, jusqu'à la première mue, qui s'effectue au cours du huitième ou neuvième mois. On ne peut donc, dans un premier temps, les différencier. Souvent c'est le masque jaune qui est déjà dessiné et leur comportement qui les différencie rapidement.

A l'état sauvage :Calopsitte mâle
Elle vit en petites bandes d'une vingtaine d'individus, recherchant sur le sol des graminées, diverses sortes de fruits et de baies près des cours d'eau, nommés en Australie les creeks. Elle visite les cultures pour se nourrir de riz, de sorgho, de jeunes épis de maïs, par groupe de plusieurs milliers d'individus lorsqu'en hiver, la nourriture devient rare. Pendant la saison de reproduction le couple vit seul et semble très uni. Il fait son nid dans un tronc d'eucalyptus sur des copeaux de bois. Le mâle prend part à l'élevage des jeunes. En effet, les deux parents se relayent même dans leur tache pour couver les œufs à tour de rôle, fait très rare chez les psittacidés. 

Elevage :
La Calopsitte est une espèce facile à élever et qui s'apprivoise très facilement. C'est un oiseau robuste et qui est à conseiller à un débutant.
Elle peut nicher en colonie dans une volière spacieuse, avec d'autres petites perruches ou de gros exotiques. Elle pond de 4 à 6 œufs dans un nid (25 cm x 25 cm sur 35 de hauteur) qu'elle couve pendant 21 à 23 jours. Les petits naissent avec un duvet jaune ou blanc. Les jeunes restent au nid de 4 à 5 semaines. 

Nourriture :
Mélange grandes perruches classique, graines germées, pomme, pâtée, pain trempée (pendant la saison de reproduction). Elle raffole en particulier du quatre-quarts. Elle aime à grignoter les branches de saules, les branches d'arbres fruitiers. Mais ce n'est pas une espèce qui s'attaque au bois de sa volière.

Mutations :
Elles sont assez nombreuses, comme pour la plupart des espèces abondamment élevées en captivité. Il existe la mutation panaché, ou l'individu est tacheté de noir et de banc, la cinnamon, gris pâle, la perlée, où la femelle surtout possède des perles sur le dos, la lutino, où l'individu est entièrement jaune pâle, ou encore la face blanche, l'argenté ou la fallow. De plus, toutes ces mutations peuvent être combinées entre elles, ce qui créer un large choix de coloris.

Note personnelle :
Cette espèce de perruche n'a pas encore reproduit dans mon élevage. Pour une très simple raison : je possède deux femelles. Mais les deux mâles ne devrait pas tarder à arriver pour la formation de deux couples pour la saison 2002. 

20 votes. Moyenne 2.15 sur 5.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×